Bases

La maladie de Verneuil est aussi désignée sous le nom d’hidradénite suppurée (HS). Il s’agit d’une maladie (cutanée) inflammatoire chronique qui apparaît souvent au niveau du creux axillaire et de l’aine. La maladie de Verneuil n’est pas une maladie purement cutanée. Elle affecte le corps entier. Elle se caractérise en règle générale par l’apparition de régions cutanées enflammées, accompagnées de lésions, fistules, nodules ou abcès.  Ces inflammations réapparaissent souvent à intervalles réguliers après la guérison et altèrent considérablement la qualité de vie des personnes touchées. La maladie de Verneuil provoque en règle générale des modifications cutanées à proximité de certaines glandes sudoripares (appelées dans le jargon «glandes apocrines» ou aussi glandes à sécrétion odoriférante) et sur des régions corporelles où deux parties du corps frottent l’une contre l’autre. Outre le creux axillaire, la région de l’aine et la région génitale, les fesses, la zone située sous la poitrine ainsi que la face intérieure des cuisses sont donc aussi touchées par la maladie. Les lésions cutanées enflammées sont la plupart du temps très désagréables et provoquent parfois même d’intenses douleurs.

La maladie de Verneuil n’est PAS contagieuse mais elle doit être traitée de manière globale le plus rapidement possible afin d’améliorer la qualité de vie des personnes touchées et de prévenir toute aggravation des signes. 

La cause exacte de la maladie de Verneuil est inconnue. La vidéo «Explications sur la maladie de Verneuil» montre toutefois ce qui se produit exactement dans le corps lors d’une poussée de la maladie.

La maladie de Verneuil peut s’exprimer sous des formes très différentes. Les dermatologues évaluent les signes ou les symptômes à l’aide d’une échelle et classent les résultats en fonction de trois niveaux de sévérité différents: la forme légère, la forme modérée et la forme sévère de la maladie de Verneuil. Les patientes et patients atteints de la forme légère de la maladie présentent souvent certains signes comme de petites excroissances, des points noirs ou quelques nodules enflammés isolés. Une forme modérée de la maladie est diagnostiquée lorsque les nodules apparaissent de manière récurrente au même endroit et laissent souvent des cicatrices après leur guérison. La forme sévère de la maladie se caractérise par l’apparition de pustules et de plusieurs canaux reliés entre eux sous la peau que l’on appelle des tractus sinusaux. L’excrétion de liquide ou de pus associée à l’apparition d’odeurs désagréables ne sont pas rares lors d’une forme sévère de la maladie de Verneuil.

La maladie de Verneuil peut souvent s’avérer très douloureuse pour les personnes touchées et altérer leur qualité de vie. La maladie de Verneuil peut apparaître à tout âge. Elle touche le plus souvent les jeunes adultes autour de vingt ans. Avec l’âge, c’est-à-dire au cours de la seconde moitié de vie à partir de 50 ans, la probabilité de développer la maladie de Verneuil diminue. De plus, la maladie touche légèrement plus souvent les femmes que les hommes. 

D’après les estimations, au moins 80 000 personnes seraient atteintes de la maladie de Verneuil en Suisse. Ces estimations ne sont malheureusement pas étayées, le chiffre des cas non découverts pourrait éventuellement être nettement plus élevé. Dans sa directive relative au traitement de la maladie de Verneuil, la Société allemande de dermatologie (Deutsche Dermatologische Gesellschaft) signale d’importantes fluctuations constatées parmi les études disponibles. En fonction des études scientifiques, entre 0,4% et 4% de la population est touchée par la maladie de Verneuil.  Pour le moment, on ne dispose d’aucune donnée propre pour la Suisse, mais si l’on suppose une répartition comparable, jusqu’à 320 000 personnes pourraient être touchées en Suisse. Le nombre réel des personnes chez lesquelles la maladie de Verneuil a réellement été diagnostiquée est nettement moins important que cette estimation. Les cas de maladie de Verneuil ne sont pas tous évolutifs, c’est-à-dire que le degré de sévérité de la maladie n’augmente pas toujours au cours du temps. Mais certains cas de maladie de Verneuil peuvent cependant réapparaître et empirer au cours du temps. L’établissement d’un diagnostic et le lancement d’un traitement conforme le plus rapidement possible sont donc essentiels.

Newsletter sur la maladie de Verneuil

Inscrivez-vous et recevez des informations actuelles sur la maladie de Verneuil.

Parlez-en à votre dermatologue!

Si vous remarquez chez vous-même ou chez l’un des membres de votre famille la présence de nodules récidivants ou douloureux dans la région du creux axillaire ou de l’aine, il est recommandé de consulter très rapidement un dermatologue. De telles modifications doivent toujours faire l’objet d’un examen médical afin de garantir un diagnostic et une prise en charge appropriés.