Faits et chiffres

QUI?

  • D’après les estimations, au moins 80.000 personnes seraient atteintes de la maladie de Verneuil en Suisse. Ces estimations ne sont malheureusement pas étayées, le chiffre des cas non découverts pourrait éventuellement être nettement plus élevé. Dans sa directive relative au traitement de la maladie de Verneuil, la Société allemande de dermatologie (Deutsche Dermatologische Gesellschaft) signale d’importantes fluctuations constatées parmi les études disponibles. En fonction des études scientifiques, entre 0,4% et 4% de la population est touchée par la maladie de Verneuil.  Dans le pire des cas, plus de 300.000 personnes seraient donc touchées en Suisse. Le nombre réel des personnes chez lesquelles la maladie de Verneuil a réellement été diagnostiquée est nettement moins important que cette estimation.
  • De nombreux patients atteints de la maladie de Verneuil sont réticents à parler de leur maladie et bon nombre d’entre eux ne consultent pas un médecin ou en consultent un après une longue période de temps.
  • La maladie de Verneuil peut apparaître à tout âge. Les premiers signes de la maladie apparaissent cependant le plus souvent chez les jeunes adultes autour de vingt ans. Avec l’âge, c’est-à-dire au cours de la seconde moitié de vie à partir de 50 ans, la probabilité de développer la maladie de Verneuil diminue.  
  • La maladie touche légèrement plus souvent les femmes que les hommes.

QUOI?

  • Les zones enflammées se trouvent en règle générale au niveau des aisselles et de l’aine.
  • La maladie de Verneuil est aussi désignée sous le nom d’hidradénite suppurée ou HS. Il s’agit d’une maladie (cutanée) inflammatoire chronique qui apparaît souvent au niveau du creux axillaire et de l’aine. La maladie de Verneuil n’est pas une maladie purement cutanée. Elle affecte le corps entier. Elle se caractérise en règle générale par l’apparition de régions cutanées enflammées, accompagnées de lésions, fistules, nodules ou abcès.

OÙ?

  • La maladie de Verneuil provoque des modifications cutanées typiques à proximité de certaines glandes sudoripares (appelées dans le jargon «glandes apocrines» ou aussi glandes à sécrétion odoriférante) et sur des régions corporelles où deux parties du corps frottent l’une contre l’autre. 
  • Outre le creux axillaire, la région de l’aine et la région génitale, les fesses, la zone située sous la poitrine, ainsi que la face intérieure des cuisses sont donc aussi touchées par la maladie. Les lésions cutanées enflammées sont la plupart du temps très désagréables et provoquent parfois d’intenses douleurs.

POURQUOI?

  • Bien que les causes exactes de la maladie de Verneuil restent encore obscures, des résultats de recherche permettent de penser que des modifications structurelles de la racine capillaire ainsi qu’un dérèglement du système immunitaire de la peau peuvent jouer un rôle.
  • D’autres études actuelles montrent que les signes pathologiques cutanés se multiplient en cas d’obstruction des racines capillaires et d’inflammation des glandes sudoripares environnantes.
  • En cas d’obstruction d’une racine capillaire, le tissu environnant peut gonfler et se rompre ou donner lieu à la formation d’une pustule et présenter une inflammation sévère.
  • Une prédisposition héréditaire a également été observée. Cela signifie que le risque d’être touché par la maladie de Verneuil est plus élevé lorsqu’un membre de votre famille est déjà atteint de la maladie.

QUAND DEVRIEZ-VOUS CONSULTER UN DERMATOLOGUE?

  • Si vous remarquez chez vous-même ou chez l’un des membres de votre famille la présence de nodules récidivants ou douloureux dans la région du creux axillaire ou de l’aine, il est recommandé de consulter très rapidement un dermatologue. De telles modifications doivent toujours faire l’objet d’un examen médical afin de garantir un diagnostic et une prise en charge appropriés.

Newsletter sur la maladie de Verneuil

Inscrivez-vous et recevez des informations actuelles sur la maladie de Verneuil.

Parlez-en à votre dermatologue!

Si vous remarquez chez vous-même ou chez l’un des membres de votre famille la présence de nodules récidivants ou douloureux dans la région du creux axillaire ou de l’aine, il est recommandé de consulter très rapidement un dermatologue. De telles modifications doivent toujours faire l’objet d’un examen médical afin de garantir un diagnostic et une prise en charge appropriés